top of page
  • Technique

Estampe numérique réalisée sur papier d'art, signée et numérotée par l'artiste sur 40 exemplaires.

Encadrement réalisé sur-mesure par nos Ateliers couleur laiton, verre de protection “Claryl” anti-reflets.

Dimensions (hors cadre) : 105 x 75 cm. 

Oeuvre délivrée avec un certificat d'authenticité.

 

  • Biographie de l'artiste

Ernest-Pignon Ernest, ambassadeur de l'art urbain en France, est né à Nice en 1942.

Il vit depuis lors à Paris où il a propagé son art dans les rues de la capitale. Avec son fusain ou sa pierre noire, il esquisse dans son atelier des silhouettes à taille humaine sur des affiches qu'il colle ensuite.

Travaillant à l'aide de gommes crantées de différentes tailles, il peaufine les ombres et donne à ses portraits réalisme et profondeur. Tel un oiseau de nuit, c'est une fois la pénombre tombée qu'il chasse les murs sur lesquels il compte créer. Discrétion et rapidité sont les maîtres mots pour ses errances nocturnes. Choisir un lieu, pour Ernest Pignon-Ernest n'est pas le fruit du hasard. Le temps de réflexion autour de l'espace compte autant que la création finale.

 

En véritable instigateur, il décrypte l'environnement tant dans son architecture que dans sa dimension symbolique. Il faut qu'il puisse saisir l'entièreté du territoire et de son patrimoine afin de le maîtriser. Une fois fait, et seulement après cela, il va pour pouvoir y adjoindre son élément fictionnel porteur de sens. Il mets ainsi l'essence du lieu à la vue de tous et lui rend hommage.

 

Aux côtés de Daniel Buren et Gérard Zlotykamien, Ernest-Pignon Ernest à marqué l'Histoire de l'art en étant l'un des pères fondateurs du street-art en France. Depuis les années 1980, il déploie onirisme et poésie dans des allées et ruelles traçant derrière lui le sillon pour les générations d'artistes peintre qui vont suivre. Il inscrit malgré lui certains fondements propres à l'art urbain, comme le principe de l'éphémère.

Ernest-Pignon Ernest crée des reproductions en sérigraphie sur des papiers fins et fragiles afin de les laisser vivre selon les aléas qu'ils rencontrent. Les œuvres crées dans la rues lui appartiennent et sont dépendantes d'elle. Les dessins sont condamnés à disparaître avec le temps ou à être recouvert. L'artiste accorde également une grande importance au fait que sa création artistique doivent s'intégrer visuellement à son contexte. Ses figures humaines génèrent des face à faces avec les passants, ils interpellent tout en faisant partie de la rue.

 

Durant toute sa vie, l'artiste va défendre des causes sociétales majeures et s'impliquer politiquement comme artistiquement. En 1977, il fait partie des fondateurs du syndicat National des artistes plasticiens, et est membre du parti communiste français.Son parcours et ses voyages vont l'amener à être confronté à des scènes d'horreur.

 

Il est tout d'abord frappé par les événements d'apocalypses qui ont marqués Nagasaki et dont les murs gardent l'empreinte, il voit des ombres laissées sous l'impact du choc. Par la suite, c'est en Afrique du Sud qu'il va percevoir l'étendu des ravages causés par le sida en parallèle de sa lutte contre l'apartheid. Ernest-Pignon-Ernest parvient à capter la beauté et l'effroi du monde, parfois en une même œuvre. Il fait jaillir l'essence de ces deux univers pour interpeller et agir sur les consciences avec finesse et délicatesse.

Ernest PIGNON-ERNEST - Abbatiale de Saint Pons - 2016

€1,600.00Price
  • Nous vous proposons d'acquérir cette oeuvre déjà encadrée avec soin par notre atelier. L'oeuvre est protégée par un verre anti-reflets, anti-UV à 70 %. Un système d'accrochage est fixé au dos, permettant une fixation murale en toute sécurité.

bottom of page